Actualités

Partager sur :
20 novembre 2019
Conférences

DU COTE DE l'ISG : BLOCKCHAIN ET CRYPTOMONNAIES

Vue 140 fois

 

Blockchain et cryptomonnaies

 

 

L'ISG a organisé une série de conférences sur les blockchains (chaine de blocs) et les cryptomonnaies (monnaies virtuelles) afin de permettre une meilleure compréhension de ces nouveaux systèmes qui prennent une importance croissante.


Les interventions des experts en blockchain et en cryptomonnaies ont dressées un panorama des différents aspects en évolution, depuis 2009, lors de quatre tables rondes disctinctes[1].

 

A l'origine de l'écosystème cryptoactifs et blokchoains, c'est un esprit de liberté qui a permis le projet politique, technique et économique actuel : une économie décentralisée, un nouveau système de paiement[2], de contrats[3], enregistrés dans un registre transparent et sécurisé[4], infalsifiable et non modifiable, grâce à un système décentralisé, inviolable et indépendant.

 

Les blockchains sont actuellement confrontés à de nombreux défis : finalité, interface avec les systèmes existants, plan de communication, dépositaire, authentification, demande du marché, infrastructure du marché,… Dans ce cadre et afin de prévenir des risques tels que le blanchiment et le financement du terrorisme, la protection des consommateurs et des investisseurs, l'intégrité des marchés et la stabilité financière, une approche réglementaire est en cours.

 

En effet, le nouveau cadre pour les crytoactifs doit conjuguer innovation et sécurité afin que les moyens de paiements soient fiables et sûrs, grâce à une mission à la fois de surveillance et de catalyseur de développement de ces moyens de paiement.

 

De ce fait, une réglementation internationale[5] est envisagée pour favoriser l’innovation, inspirés par des projets et des initiatives françaises en préparation : transposition de la 5e directive LCB-FT, Loi Pacte, etc.

 

Actuellement, les cryptoactifs évoluent :

  • Les banques centrales émettent une monnaie digitale de banque centrale (MDBC). Le but recherché est de permettre d’effectuer des transactions de bout en bout en actifs tokenisés sur la Blockchain, grâce à un instrument monétaire digitalisé sans risque de crédit ou de règlement. Ainsi, la productivité progressera, les coûts de transactions seront réduits et la croissance soutenue.
  • Un projet de cryptomonnaie privée a été lancé en 2019 par Facebook : Libra. Toutefois, Libra doit encore répondre à la fois à des problèmatiques réglementaires[6] et économiques[7].

 

 

 

 

[1][1]2009 : premier échange mondial en cryptomonnaie.

[2]Ex : Etherum, Bitcoin, Zcash, Libra, Atom, JPMcoin, Gram, Ripple, ERC 20, ERC 721, etc.

[3]Smart contract- Contrat intelligent

[4]Echange de valeur sans tiers de confiance, affranchissement des frontières, dématérialisation totale du système monétaire, possibilité de rendre les échanges anonymes, décentralisation de la création de monnaie, transparence des échanges.

[5]Coordination et impulsion politique, extension des normes LCB-FT aux cryptoactifs, analyse des risques associés aux ICOs, encadrement des plateformes d'échange, exposition des banques aux cryptoactifs, implications pour les infrastructures de marché, suivi des risques en matière de stabilité financière.

[6]Réglementation financière (licence, AML), confidentialité, responsabilité, fiscalité.

[7]Souveraineté, risques opérationnels, fraude, risques systémiques.




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.