Actualité

Vue 280 fois
07 novembre 2019

DU CÔTE DE L'ISG,

LES  ALUMNI ET L'ISG AUJOURD'HUI

POURQUOI DE TELLES REUSSITES A L'ISG ?

 

Ils sont devenus des entrepreneurs de talent, de grands patrons du CAC40, ou des hommes politiques de premier plan. Leurs réussites, parfois spectaculaires, étonnent. Et on nous interroge alors sur le secret de la réussite «des ISG ». Dès sa création, les ISG se sont démarqués par leur agilité entrepreneuriale, leur capacité à improviser et à s’adapter : une propension à la débrouillardise, bien au-dessus de la moyenne, qui repose sur l’intelligence relationnelle et l'intuition des business de demain. Dès le début de ses études, on apprend à construire, mobiliser, consolider et animer son réseau en fonction de ses objectifs personnels et professionnels. C'est cela l'intelligence relationnelle. Elle est essentielle pour bien démarrer (en France ou à l'International), s'entourer, se faire accompagner, financer ses projets, bref… se débrouiller. Mais « s’ils se débrouillent » si bien, c’est qu’ils ont aussi acquis un certain sens du business. Plus ouverts, plus internationaux, plus débrouillards et entreprenants, nos étudiants apprennent à développer leur intuition des business de demain. Pour partir à la conquête de la grande restauration, sans être passé par une école de cuisine, ou devenir Président de Microsoft Chine sans avoir fait une école d’ingénieurs, cela ne s'improvise pas. Non. Cela se rêve, s'imagine et concrétise des intuitions. On apprend à construire, consolider et animer son réseau en fonction de ses objectifs personnels et professionnels.

LA VISION PEDAGOGIQUE AUJOURD’HUI

Une vision pédagogique en constante adaptation n rendant le savoir accessible « anytime, anywhere », Internet et le smartphone ont provoqué un tsunami dans les écoles et profondément changé la relation à la connaissance, à l'école et à l'apprentissage. Parce que le savoir est à portée de clic, nous avons la conviction que la mission de l'école et de ses enseignants ne se borne pas à une transmission (descendante) des connaissances. L'école est un lieu d’entraînement où s'acquièrent des automatismes, des réflexes où la pédagogie « en mode projets » permet à l'étudiant de répéter, inlassablement, des gestes et des décisions. Parce que le monde est en révolution perpétuelle, nous pensons que l'école sera, de plus en plus, un lieu d'inspiration où puiser les business models innovants de demain. Aujourd'hui, 20% de notre pédagogie est à base de challenges proposés par les grandes entreprises d'aujourd’hui et les start-ups innovantes de demain : comment fédérer des équipes à l'heure du digital et du télétravail ? Comment viraliser une campagne de communication ? Demain, 80% de notre pédagogie sera en mode projets. Exit les cours et les salles de cours ! Bienvenue dans l'école transformée en bureau d'études où la classe devient start-up. Parce que le digital est partout, nous avons la certitude que les réussites de demain seront le fait d'étudiants ingénieux capables de naviguer sur les océans du business et de la technologie, suffisamment astucieux pour comprendre les enjeux du digital et de la tech pour les transformer en pépites, en licornes… C'est forts de cette vision que nous avons bâti des ponts entre les écoles de commerce et d’ingénieurs, que nous avons introduit la création et l'art autant que le digital dans chacun de nos programmes. 11 #PolicyBrief Les étudiants de l’ISG ont assisté à une série de cours «hors les murs ». Ici, le cours se déroule au Palais Brongniart, à la Corbeille, et a pour thème : « Les pays émergents : gérer les crises monétaires », avec Thierry Sebagh (directeur général de l’ISG) et Denis Ferrand (directeur général de Rexecode, centre de Recherche pour l’Expansion de l’Économie et le Développement des Entreprises). #24hChrono Autour d’un enjeu Luxe, Mode ou Design, le « 24h Chrono » pousse les étudiants de Moda Domani Institute à développer leur esprit d'équipe et à faire preuve de créativité, tout ça en 24h comme son nom l’indique ! Pour son édition 2019, les étudiants de première année ont eu pour consigne de choisir une marque et de créer un événement exceptionnel. Un défi brillamment relevé par nos gagnantes qui ont présenté au nom de Netflix un escape game revisité pour la sortie de la saison 3 de la série «Stranger Things », leur présentation tout en anglais a séduit le jury par sa justesse et sa pertinence. #DigiBiz Le challenge national DIGI-BIZ est la toute première expérience pédagogique innovante que les étudiants vivent lors de leur 1re année. Pendant une semaine et par équipes, les étudiants des 7 campus sont mis au défi de « pitcher » un projet autour d'un concept novateur et en réponse à la problématique d'une entreprise liée à la digitalisation de son métier ou de son offre de produits / services. Pour sa 2e édition, les étudiants ont eu à imaginer de nouveaux usages ou pratiques pour des entreprises telles qu'Adidas, Bayer ou la start-up Edmond. Coachés par des intervenants spécialisés en digital, les étudiants élargissent également leurs connaissances numériques par la pratique de nouveaux logiciels de création vidéo. À l'issue de cette semaine, ils doivent convaincre et défendre leur projet sous la forme d’une courte vidéo animée (moins de 2 minutes) face à un jury d’experts. #ParcoursLibreTechnolog

Thierry Sebagh

EXTRAIT DE LA BROCHURE DE DE L'ISG

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.