Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : IKRAM GUERD, ISG 2005, AWARD-WINNING INTERNATIONAL MARKETER / HEALTHCARE PROFESSIONAL, MARCOM &DIGITAL STRATEGY, DIVERSITY & INCLUSION, WOMEN MENTORING, EN CALIFORNIE !

13 décembre 2022 Association
Vue 369 fois

Florence Delsaux : Bonjour Ikram tu es diplômée de l’ISG depuis 2005, peux-tu nous parler de ton parcours depuis ta sortie de l’ISG ?

Ikram Guerd : Merci Florence pour ton invitation, je suis vraiment ravie de faire ta connaissance et de partager mon expérience.

Après avoir eu l’opportunité de travailler chez Procter & Gamble avec des chefs de produit, ça a été LA Révélation. Je suis littéralement devenue passionnée de marketing après cette expérience, ce qui m’a amenée à compléter ma formation universitaire par un master en marketing stratégique et communication à l’ISG dont je suis sortie diplômée en 2005.

Mes 2 années de master à l’ISG ont été enrichissantes en marketing, communication, finance mais également lors de travaux de groupe et études de cas pratiques. La qualité d’enseignement et des experts intervenants n’a fait que renforcer mon intérêt pour le marketing.

Mon master marketing a été un sésame précieux pour démarrer ma carrière en marketing il y a 15 ans dans le secteur passionnant de la santé en Europe (France, Danemark, Suisse) et aux Etats-Unis. En 2016, j’ai été transférée par ma société de l’époque, Radiometer (Danaher), dans le dispositif et diagnostic médical à Orange County en Californie, à mi-chemin entre Los Angeles et San Diego car toute cette région est considérée comme un des principaux pôles de référence des entreprises dans le milieu médical et notamment dispositifs.

J’ai ainsi pu cumuler des expériences toutes aussi intéressantes les unes que les autres et très variées en upstream/downstream marketing entre la gestion de projets, lancement de nouveaux produits et services, marketing digital, communication interne/externe, le tout dans le domaine de la santé.

Au-delà de mon expertise marketing, j’ai également évolué sur des postes managériaux sur les 10 dernières années avec notamment l’opportunité de monter ma propre équipe de talents.

 

FD : Pourquoi le domaine de la santé est aussi important pour toi ?

IG : Parce que cela m’offre l’opportunité de contribuer à mon niveau à améliorer la prise en charge des patients. De la pharmacie au diagnostic médical en passant par la prestation de santé à domicile, j’ai énormément appris sur la rigueur et la règlementation de ce secteur. Grâce à mon expertise marketing, j’ai pu aider à faire connaître des solutions en termes de prise en charge ou de diagnostic fiable qui permettraient dans certains cas de sauver la vie de patients. Avoir l’opportunité de travailler dans le domaine de la santé me donne un sens encore plus fort à ce que je fais au quotidien.

Plus jeune, je souhaitais devenir pédiatre mais je n’ai pas eu cette chance. A titre d’exemple, mon expérience au sein de Radiometer, une société danoise qui produit des moniteurs d’oxygène/dioxyde de carbone notamment pour les services de réanimation néonatale m’a permis de passer beaucoup de temps dans ces services néonataux et pédiatrie pour comprendre et les aider dans leurs défis de prise en charge des bébés prématurés.

Ce type d’expérience donne réellement du sens à ce que je fais et me permet de boucler la boucle d’une certaine manière avec mon rêve d’enfance. J’ai toujours été très admirative et respectueuse du travail incroyable que les professionnels de santé accomplissent au quotidien. Pouvoir discuter et collaborer avec ces professionnels et experts mondiaux (médecins, pharmaciens, infirmiers, laboratoire…) est un privilège et contribue à rendre mon expérience encore plus enrichissante. C’est une des raisons pour lesquelles j’apprécie ce secteur d’activité.

 

FD :  il y a naturellement la question qui me vient à l’esprit pour donner suite à ton expérience : le Rêve Américain, c’est quoi ?

IG : Intéressant que tu me poses cette question. A l’origine, mon projet d’expatriation portait plutôt sur l’Asie du Sud-Est car les Etats-Unis me paraissaient encore plus inaccessible.

Des générations d’individus dans le monde ont grandi avec cette image des Etats-Unis comme un eldorado avec cette possibilité de conquérir le monde. Les Etats-Unis est le pays où tout est possible et où tout va plus vite, n’est-ce pas ?

Combien d’histoires exceptionnelles et inspirantes avons-nous entendu sur des success stories ?

Dans mon cas, mon rêve américain a commencé en 2016 dès que l’on m’a offert cette opportunité professionnelle de rejoindre l’équipe Nord-Américaine de Radiometer basée en Californie et ainsi d’y vivre une expérience unique.

Avec l’optique de rester 3 ans, finalement 6 ans plus tard, j’y suis encore et ma vie a pas mal changé aussi bien sur le plan personnel que professionnel.

Par exemple, le fait d’être une jeune femme française dans une équipe marketing américaine représentait un défi supplémentaire dans cette expérience a l’étranger. A force de travail et grâce à la confiance accordée par les leaders de la société, j’ai ainsi pu prouver que j’étais à ma place et accéder à des promotions en un court laps de temps. Pour moi, cela représente le rêve américain où tout est possible, même s’il a commencé en France, il s’est accéléré aux Etats-Unis avec une expérience au-delà de mes attentes.

Quand tu as l’opportunité d’avoir une expérience à l’étranger, quel que soit le pays, tu apprends tellement sur toi-même sur beaucoup de plans. Par exemple, tout ce que tu prends pour acquis des choses de la vie comme ouvrir un compte en banque, passer ton permis, tout ça paraît si simple mais quand tu dois repartir de 0 dans un autre pays, ce n'est pas aussi simple !!! En fait, cela amène une autre perspective et ce genre d’expérience te rend plus fort et plus appréciatif d’une façon générale.

Je pense que les Américains ont juste très bien marketé ce concept autour de leur pays pour le rendre encore plus attractif. Au final, chacun peut transposer ce concept de rêve américain dans n’importe quel pays car chacun et chacun a ses propres rêves et ambitions.

 

FD :  D'accord, qu'est-ce qui te motive au quotidien ?

IG : Je me considère comme une personne plutôt positive. Tout comme les Américains qui cultivent cet état d’esprit positif, de fonceurs « allez, on y va ! » mais à un niveau bien supérieur, le tout avec une forte reconnaissance du travail accompli.

Une expression qui illustre bien leur état d’esprit et que j’ai fini par adopter est « The Sky is the Limit ». Tout est possible, il faut savoir saisir toutes les opportunités et rien ne peut vous arrêter. Pour en revenir à ta question précédente, c’est une phrase qui résume bien le rêve américain.

Garder un état d’esprit positif, être présente et une source d’inspiration pour ma famille, avoir un sentiment d’accomplissement pro/perso et l’opportunité d’offrir mon expertise en mentorant des marketers, notamment des femmes, sont autant de facteurs qui me motivent au quotidien.

 

FD :  Si tu avais un conseil à donner à quelqu'un qui veut s'expatrier aux États-Unis, quel serait-il ?

IG :  Je pense plutôt à 3 conseils qui m'ont particulièrement aidée et que je recommanderai :

  • Soyez curieux et proactif. Curieux du pays, de sa culture et de son actualité mais également rester à la page pour connaître les tendances dans votre domaine d’expertise et identifier les experts que vous devriez suivre et contacter.
  • Travaillez sur votre visibilité et votre « Personal Branding ». Le Personal Branding est incontournable et très tendance actuellement aux Etats-Unis. Mettez en avant vos références, votre portfolio, votre expertise et ce qui vous rend unique dans votre domaine. Sélectionnez les canaux de communication les plus pertinents pour votre secteur d’activité pour pouvoir attirer des professionnels qui seraient intéressés par vos compétences.
  • Développez et entretenez votre réseau. Pour cela, quelques suggestions pistes à explorer :
    • L’ISG Alumni est une bonne 1ère approche et vous seriez surpris de voir à quel point ce réseau est large et important au-delà des frontières françaises.
    • LinkedIn – Incontournable pour connecter avec les professionnels établis ou ayant vécu aux États-Unis pour avoir un retour d'expérience et des conseils.
    • Organisez des « Coffee Chats » de 15 min. avec des professionnels et experts via les réseaux sociaux qui facilitent ce type de connections pour en savoir plus sur leur parcours.
    • Trouvez un mentor (ou plusieurs selon vos besoins). La notion de coaching et mentoring est aussi très importante aux Etats-Unis. Mon expérience aux Etats-Unis m’a permis de constater que d'une façon générale les gens t’accordent facilement du temps pour connecter, élargir ton réseau et t’offrir des conseils.

 

FD : Comme tu le sais, je fais une rubrique justement pour ceux qui veulent s'expatrier. Donc j'ai une autre question sur la Californie. Quelles sont les US et coutumes ? Je veux dire en gros, à part l'image Bling-Bling ou du surf que la plupart des gens ont ou celui d’Hollywood boulevard.

Enfin, surtout quelles sont surtout les erreurs à ne pas faire ?

IG : Très bonne question ! On a tous en tête ce cliché de la Californie et encore plus de Los Angeles avec Hollywood, les longues plages de sable, le surf, les blondes Californiennes… Je peux te confirmer que tous les Californiens ne surfent pas (après 6 ans, je n’ai toujours pas essayé… je devrai peut-être m’y mettre un jour), Hollywood boulevard est loin d’être glamour et toutes les californiennes ne sont pas blondes et superficielles. Comme tous clichés, ils ont la vie dure. 😊

La Californie est très vaste et riche en termes de diversités culturelles (Asie, Europe, Amérique Centrale et Latine…) qui amènent de nouvelles coutumes et ouverture d’esprit.

Dans la partie Californie du Sud, il y a une dominante de culture mexicaine qui est très forte, là ou en Californie du Nord, tu auras plutôt une touche européenne, notamment dans la région de San Francisco.

Fun fact : Les Américains et notamment les Californiens adorent les Français et en particulier l'accent français ! En tant que français, on est souvent gêné par notre accent alors qu'en fait les Américains te diront que c’est top et charmant et que ça fait partie de ta personnalité. Soyez authentique, soyez vous-mêmes et capitalisez sur ce type de différences qui sont une réelle force.

Quelques coutumes et traditions que j’ai adoptées :

  • Oubliez la bise, c’est le Hug ici 😊
  • Le « Happy Friday » qui va de pair avec le Casual Friday Wear où tu sens que tout le monde est plus détendu au travail et se prépare pour le weekend
  • Chaque occasion est un prétexte à célébrer leur culture et les Américains en sont très fiers (Martin Luther King Day, President’s Day, Halloween…), ils jouent le jeu à fond quand il s’agit de célébration
  • L’ambiance festive de Noël avec son répertoire musical étoffé, les maisons décorées avec les fameux pyjamas assortis pour toute la famille à porter dès le matin de Noel
  • Le Taco Tuesday – Tous les mardis, les tacos sont de rigueur et souvent à moitié prix

C’est plus difficile de penser à des erreurs à éviter car d’une façon générale, les Californiens sont vraiment plus cools :

  • Les Américains ont une facilité déconcertante pour connecter et discuter avec tout le monde. Ils sont vraiment adeptes des « small talks », l’art de parler de tout et de rien juste pour engager une conversation le temps d’une rencontre. Je dirai même que c’est encore plus vrai dès qu'ils entendent ton accent français, ils sont curieux et intéressés. Soyez prêts à engager la conversation à tout moment car ne pas répondre pourrait vous faire passer pour un snob.
  • N’oubliez pas les « tips » pour toute prestation de services (restaurant, spa…)
  • De plus en plus de villes en Californie sont 100% free-smoke donc au revoir la cigarette

Ravie d’avoir pu partager un peu de mon expérience et je reste disponible à tous ceux qui souhaiteraient me contacter pour en savoir plus.

Un grand merci à toi Florence, ça a été un vrai plaisir !

 

Merci Ikram !

Florence




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.