Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : CHRISTOPHE LEFEVRE, ISG 89, MEMBRE DU COMITE ECONOMIQUE ET SOCIAL EUROPEEN CHEZ EUROPEAN ECONOMIC AND SOCIAL COMMITEE

23 mars 2022 Association
Vue 182 fois

. Florence Delsaux Bonjour Christophe tu es sorti de l'ISG en 89, quel poste occupes-tu  aujourd'hui ?

   Christophe Lefevre : Bonjour Florence, je suis  Chargé de Missions aux Affaires Européennes & Prudentielles du groupe SCOR SE

    Membre du Comité Economique & Social Européen (Consultation obligatoire dans la cadre du process Législatif Européen)

    Membre du bureau ou du CA de nombreux Think-tanks à essence Européenne

    Expert auprès de la DG Emploi de la Commission Européenne (Sectoriel Européen notamment)

 

 

 

 FD Quelles compétences acquises à l'ISG mobilises tu au quotidien ?   

CL : Le sens du concret, des réalités issues de la connaissance du terrain. 

    L'appétence et la curiosité des situations de négociation multi-culturelles / la prise en compte de cette donnée pour trouver des compromis. 

    La connaissance et la pratique du Japonais qui a été utile dans le cadre de mon activité de réassureur 'CAT" de risque au Japon avec ma filiale Niponne. 

 

 

 

FD : Quels savoirs utiles as-tu acquis depuis ta sortie de l'ISG ? 

CL : La connaissance de l'impact législatif Européen dans le cadre de mes activités de négociateur au G20, G7, Comité Consultatif de l'OCDE, Dialogue Social Européen, Dialogue Social Sectoriel Européen, 

    La pratique empirique du Lobbying (sans en disposer la pleine maîtrise faute d'enseignement théorique), et une capacité de travail qui m'a vu avoir des compétences reconnues.

 

 

 

FD : Quels sont tes projets professionnels ?  CL : Maître du monde, ou bien son adjoint rires -)

  FD : Plus sérieusement quel poste ambitionnes-tu dans 5 ans, 10 ans ou plus ?

     CL : La députation Européenne ou une fonction en responsabilité dans l'Institution Européenne dans laquelle je me trouve

     Expert de haut niveau (renforcement) en matière Banque Finance Assurance vu au niveau Européen. 

     Secrétaire Général notamment en charge des Affaires Européennes d'un gros groupe. 

 

 

 

FD: Quelles évolutions de ton métier anticipes-tu?     

CL : Une évolution plus technique et concrète: par exemple, il y a 4 ou 5 ans on parlait du "vert" façe à la pollution, aujourd'hui on travaille concrètement pour adapter positivement les marges de solvabilité des entreprises d'assurance pour orienter les besoins en investissement vers le non carbonné; et on met des critères de notation sur les améliorations de la gouvernance.         

 

 

 

FD : Quelles sont les compétences-clé pour réussir dans ton métier ?

CL : Une connaissance des argumentations des partenaires qui permet d'aboutir à des compromis, donc du travail. 

        Toujours savoir remettre en cause son analyse et la façon d'analyser les choses qui changent selon la culture, l'origine, ''expérience, le genre ou la structure d'appartenance d'un interlocuteur.

        La pratique de l'anglais en mode renforcé pour la négociation et la gestion des acronymes dans le milieu financier.

        Prise de recul, donner du sens à une directive perdue dans un arsenal législatif empilé année après année: fusionner des règlements européens ou des directives pour n'en faire qu'une seule. Tenir compte des arrêts de la Cour de Justice Européenne

        Intégrer la dimension politique nationale et européenne dans l'acceptation ou la promotion d'un arsenal législatif. 

        Le réseau est essentiel, et l'entretenir aussi. 

 

 

 

FD : A quelles compétences attaches-tu de l'importance pour tes jeunes collaborateurs ?     

CL : La curiosité et l'envie d'oser, le gout d'entreprendre et de risquer. 

        La capacité à prendre des risques mais de les challenger et de les mesurer auparavant. 

        La culture de l'échec au sens positif américain: ceux qui n'entreprennent pas ne risquent pas grand chose. S'offrir le risque de réussir et en grand. 

        Raisonner et voir "grand"

        La capacité à dire les choses (s'assurer que la personne en face est quand même prête...) à critiquer de façon constructive et à proposer des pistes alternatives. 

        La capacité à dire "Je ne sais pas", à dire non. 

 

Merci Christophe !

 

Florence et l'équipe d'ISG Alumni

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.