Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : GUILLAUME LABROT : ISG 2013, FINANCIAL ACCOUNTING CONSULTANT REGULATORY @WELLS FARGO ! FINANCE ET ENTREPREUNARIAT : DEUX PASSIONS !

29 novembre 2022 Association
Vue 208 fois

Florence Delsaux : Bonjour Guillaume,  peux-tu nous parler de ton parcours professionnel depuis ta sortie de l’ISG ?

Guillaume Labrot : Mon parcours est assez atypique. Diplômé de l’ISG CMA 2013, j’ai commencé à travailler chez Lucien Barrière à Enghein les Bains car je rêvais de travailler dans l’hôtellerie de Luxe. Mais très rapidement, les métiers de la finance me manquaient. N’ayant eu aucune expérience dans le domaine de l’audit/finance, j’ai repris un an d’étude en Alternance dans un cabinet de CAC sur Paris. Suite à cela, je suis parti à Lille en tant qu’auditeur chez Mazars et ai eu l’opportunité de partir en VIE chez RCI Banks en tant que Risk Manager. Ces 2 années m’ont permis de découvrir le milieu bancaire et donné l’envie de partir vers une banque plus « classique ». Au bout d’un peu plus de 2 ans à Amsterdam, je suis rentré à la direction financière d’HBSC à La Défense en tant que contrôleur financier en charge des reportings IFRS et FINREP de la filiale Française pendant 2 ans. Suite à ces 2 très belles années, je suis actuellement chez Wells Fargo, 3ème banque américaine sur la partie reporting réglementaire et la mise en place de toutes les nouvelles normes (RUBA, CRR2…).

 

FD : Tu as souhaité partir en Vie,  pourquoi ce choix ?

GL : Je trouve que l’expérience VIE est une chance incroyable pour toutes les personnes qui souhaitent avoir une carrière à l’international. En plus d’être encadré par une boite française qui rassure, cela donne l’opportunité de découvrir des secteurs, des métiers et surtout une nouvelle langue et une culture. Cela m’a vraiment permis de voir comment les entreprises, les directions, comment un autre pays fonctionne pour ne pas avoir qu’une vision franco-française. Cela permet l’ouverture d’esprit et de critique. Bien entendu, la partie langue est hyper importante, le VIE a permis que je m’améliore en anglais et pouvoir être opérationnel dans n’importe quel groupe international. Aujourd’hui je travaille 95% en anglais et c’est en partie grâce au VIE.

 

FD : La finance une passion et pourquoi ? Et quel est ton sujet de prédilection car quand on dit finance c est large -) ?

GL : J’ai toujours été attiré par la logique et la façon dont on traite les chiffres dans une entreprise. Et puis il suffit de regarder mes notes à l’ISG j’avais plus de facilité avec ces derniers qu’en Marketing ou Droit. Pouvoir « jouer » avec,  les faire parler, développer sa logique.

En effet la finance est très large. Je me suis plus spécialisé à travers le temps sur des postes « support » en direction financière, à la fin de la chaine ou il y a différents rapports à faire à la fois pour le groupe/holding mais également pour les différents régulateurs comme l’ACPR.

 

FD : Le Brexit a créé une opportunité dans ta carrière laquelle ? Et en quoi cela était différent ?           

GL : Le brexit a permis à la France de faire venir des entreprises internationales et de venir une place centrale pour les banques sur le marché européen. On a pu voir beaucoup de banques venir s’installer sur Paris (Wells Fargo, Nomura etc) qui étaient présentes que sur Londres. Cela permet aux gens actifs comme nous, qui souhaitent avoir une carrière internationale d'une part, et de construire son parcours dans grands groupes.

 

FD : Tu as une autre passion : l'entreprenariat avec des start up dans lesquelles tu investis, divers secteurs…. Quel est le facteur commun de cette activité ?

GL : Tout à fait, certaines investissent dans la pierre, moi j’ai décidé de créer des start-ups avec des associés dans des domaines qui me tiennent à cœur que ce soit la Fintech, le nautisme ou la restauration. Bien que je sois dans la Finance, il y a un côté créatif et humain qui me manquent au quotidien. A travers la création de start-ups ou rachat de restaurants, je complète ce qu’il me manque. Les secteurs sont à la fois choisis par mes valeurs et intérêts et bien entendu par les opportunités à l’instant présent. Nous sommes toujours à la recherche d’opportunités et d’investisseurs.

 

FD : Enfin aurais -tu un souvenir de l'ISG que tu aimerais partager ?

GL : Je pense que le meilleur souvenir de l’ISG a été d’avoir eu l’opportunité de passer quelques mois à New York entre notre M1 et M2. Pouvoir partir là-bas est un rêve peu accessible. Par le programme, nous avons eu la chance d’assister des cours à l’Américaine et de vivre dans cette ville. Ceux sont des souvenirs incroyables.

 

Merci Guillaume !

 

Florence et l'équipe d'ISG Alumni




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.