Actualités

Partager sur :
02 mai 2021
Association

PORTRAIT D'ALUMNI : PRISCILLA CHAZOT-MAGDELAINE ISG 93 ET FONDATRICE DE LA PLATEFORME AKEEN

Vue 270 fois

Florence Delsaux : Bonjour Priscilla, quel a été votre parcours depuis votre sortie de l'ISG ?

 

 

Priscilla Chazot Magdelaine : En 1993 après 3 ans de cycle multinational à l'ISG, j'intégrais Arthur Andersen. Ces 22 dernières années passées à auditer (6 ans) et conseiller les Directions financières (14 ans chez Capgemini Consulting) m'ont permis de développer mes qualités d'écoute, d'adaptation et d'engagement. Tous les 6 mois, un nouveau projet, une nouvelle équipe, un nouveau client, tout ce qu'il fallait pour ne jamais m'ennuyer et devenir agile et endurante, tout ce qui me sert aujourd'hui en tant qu'entrepreneur. Il a fallu une mission de 3 mois à Genève loin de ma famille (un mari et 4 enfants de moins de 13 ans...) pour m'obliger à réfléchir sérieusement à la suite de mon avenir professionnel. J'ai donc examiné toutes les possibilités...

 

Frustrée de ne pas être accompagnée par une méthode de bilan de compétences confidentielle, rigoureuse et rythmée comme c'est le cas en Finance, j'ai décidé, à 45 ans, de me former au coaching professionnel à l'université de Cergy Pontoise, de devenir marraine à l'Avarap (gestion d’un groupe de 14 cadres en recherche d'un projet professionnel motivant) pour dessiner un parcours de bilan de compétences digitalisé, efficient et complet. Objectif :  accompagner tous les collaborateurs dans la réussite de leur projet professionnel, leur donner un cadre pour passer de la réflexion à l'action par 3 bilans professionnel, personnel, et financier, un retour de référents choisis, un pitch et un plan d'actions.  

 

Cinq ans plus tard, la création d'AKEEN, deux livres publiés aux éditions Dunod en 2017 dont « Mon bilan professionnel », le prix de la femme entrepreneure de l'année en 2018, deux plateformes de mobilité professionnelles RGPD, opérationnelles et bilingues au service de 300 personnes, une pour gérer la mobilité interne au sein des grands groupes et une pour gérer la mobilité externe, des clients fidèles comme la SNCF, VINCI, Malakoff Mederic Humanis, Pole Emploi, et les associations d'alumni de l'EDHEC, de Centrale Supelec, du CNAM et une accélération au Village by Crédit Agricole.

 

Notre dernier succès est un contrat signé avec la Région Ile de France pour accompagner 50 femmes, ayant perdu leur poste durant la crise sanitaire, vers un retour à l'emploi, en utilisant notre plateforme, du coaching individuel, du coaching collectif et des ateliers d'entraînement menés en partenariat avec les RH de VINCI. Un programme qui résonne et donne du sens à notre action. 

 

C'est une merveilleuse aventure riche en émotions et surtout en belles rencontres. "Les plus belles rencontres sont celles qui nous font grandir, tel est la devise du village by Credit Agricole!"

 

 

 

 

 

FD : Quels sont les enjeux à court terme et à long terme pour Akeen ? 

PCM : A court terme, Akeen articule son action autour de 4 enjeux centrés sur :

- L'opérationnel : pilotage du programme 50 femmes en Ile de France subventionné par la Région Ile de France et le Groupe VINCI pour accompagner 50 participantes vers le retour à l'emploi en mêlant accompagnement individuel, collectif et digital, 

- Le commercial : sécurisation de la généralisation de la plateforme pour tous les conseillers mobilité de la SNCF, et prospection des comptes du CAC40, des associations d'alumni et des particuliers via le CPF

- Le développement de la plateforme : mise en place d'un module d'intelligence artificielle 

- Le recrutement : renforcement de l'équipe par l'intégration d’un CTO. 

 

A moyen terme, Akeen a pour ambition de devenir la plateforme référente d'accompagnement des évolutions professionnelles internes ou externes.

 

"A pour Accompagnement et Keen pour Enthousiasme. AKEEN a redonné du sens à ma vie professionnelle"

 

 

 

FD : Quels conseils donneriez-vous aujourd'hui à quelqu'un pour se réorienter ?

PCM : Nos 5 conseils principaux pour se réorienter sont : 

  1. S'ouvrir à de nouveaux horizons : d'abord se poser la question de partir de son entreprise / Groupe, si vous avez le choix et si vous estimez que c'est le bon moment ou si vous n'avez pas le choix de partir de votre entreprise, faire le deuil de son ancien poste en particulier dans le cas d'un départ subi. La courbe d'Elisabeth Kubler Ross peut vous aider dans votre réflexion. D'ailleurs, elle fait partie intégrante d'une de nos formations proposées sur notre plateforme de mobilité externe Akeenext.
  2. Structurer sa réflexion : se donner les moyens de réussir en étant accompagné par une méthode rigoureuse pour se poser les bonnes questions. Véritable cadre de réflexion notre solution Akeenext permet de faire un bilan de compétences digitalisé, rapide, convivial et efficace pour :

- Faire un point sur ses forces (compétences, personnalité), et ses capacités financières afin d'être sûr de ne pas mettre sa famille en péril,

- Ouvrir le champ des possibles grâce à l'intelligence humaine à travers le retour de référents choisis,

- Se projeter dans l'avenir, anticiper son projet professionnel par un plan d'actions, une préparation au pitch.

  1. Se faire confiance : écouter ses propres désirs, laisser parler son intuition, et s'ancrer dans la réalité en testant ce métier grâce à des dispositifs comme celui proposé par Pôle Emploi  
  2. Savoir provoquer l'opportunité : développer son réseau, et sauter le pas au bon moment en identifiant ses contraintes (financières, familiales, morales.....)
  3. Être persévérant : ne pas renoncer dès la première difficulté...Listez toutes les actions du mois, de la semaine, et sur cette base donnez-vous 3 objectifs réalisables par jour, et surtout ne négligez pas vos points ressources comme la famille, les amis, le sport....Et le soir, réfléchissez à vos 3 kifs de la journée !!! Devenez un optimiste réaliste !:)

 

FD : Auriez vous une anecdote liée à l'ISG que vous aimeriez partager ?

PCM : En 1991, j'étais en cycle multinational, ce qui m'a permis de passer 6 mois à New York et 4 mois en Asie. C'était il y a presque 30 ans! Des anecdotes, j'en ai plusieurs à New York, je travaillais pour Avon Cosmetics près de Central Park mais surtout j'aimais beaucoup aller dans les locaux de l'ISG au World Trade Center au 100eme étage, la vue était à couper le souffle et le bar à l'étage en dessous très sympa! Et puis je vivais sur un campus à Hoboken en face de Manhattan, là encore j'avais la chance d'avoir tous les soirs la magie de Manhattan illuminée en face de mes yeux... Et puis il y a eu ces 3 mois au Japon avec un voyage mémorable à 4 filles, une nuit passée dans une gare sous la surveillance des chefs de gare avec un petit déjeuner vert un peu bizarre, une autre nuit dans un temple réveillées par le gong à 4h du mat... Bref j'aurais encore beaucoup d'anecdotes comme un match de foot féminin en chine...Mais je vais m'arrêter là! Merci pour cette dernière question, je ne m'étais pas replongée dans ces souvenirs depuis...

 

Merci Priscilla 

L'équipe d'ISG Alumni

 

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.