Actualités

Partager sur :
05 janvier 2021
Association

PORTRAIT D'ALUMNI VALERIE GUILLEMOT ISG 86 DIRIGEANTE, CONSEILS CARRIERE ET COMPETENCES SOCIETE ORIENTACTION

Vue 334 fois

Florence Delsaux : Bonjour Valérie, pouvez vous nous parler de votre parcours depuis votre sortie de l'ISG?

 

Valérie Guillemot : Bonjour Florence c'est déjà par une histoire de réseau que mon parcours a commencé : une amie de promo de l'ISG avait passé les épreuves de sélection pour intégrer Mc Donald's France, n'avait pas été retenue, mais m'a dit : vas-y, c'est fait pour toi ! Après l'aventure de San Francisco et un stage long à Hamburg durant mon cursus ISG, je souhaitais revenir en France, et garder une connexion avec une culture d'entreprise étrangère : c'était parfait.

Ces 6 premières années ont été fondatrices : j'y ai tant appris ! Et c'est là que j'ai ancré mes premières racines en RH, puisque j'y ai évolué en tant que responsable au siège pour le recrutement et l'intégration des managers.

J'ai ensuite travaillé en Russie notamment comme Directeur Commercial pour Sofitel, puis Office Manager pour une société de Singapour dans le trading de produits pétroliers entre la Sibérie et le Sud Est asiatique, avant de revenir en France. 

C'est là que j'ai intégré le domaine de la formation et de l'accompagnement, que je n'ai plus quitté depuis.

 

FD : Après notre échange téléphonique une chose m'à interpellée dans votre métier ou plutôt vos métiers devrais je dire ? Créatrice et coach? Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

VG : Je dirige et je gère mon entreprise, et je réserve aussi une partie de mon temps à l'opérationnel d'une part, et à la recherche d'autre part.  Bien après l'ISG, j'ai repris un cursus universitaire, avec 2 masters puis un cursus doctoral avec la première thèse soutenue sur le coaching en Sc. de l'Education.

J'exerce donc cette activité de coach, tout en proposant des prestations de bilan de compétences, accompagnement à la Validation des Acquis de l'Expérience, accompagnement à la création d'entreprise, orientation scolaire et étudiante, formation, etc. dispensées par l'équipe de consultants qui m'entoure.

C'est dans cette activité que je puise la matière à partir de laquelle je poursuis mon activité de chercheur, qui est un travail de créateur qui vise à produire des connaissances scientifiques.

 

FD : Vous accompagnez des chefs d'entreprises aussi bien que des artistes quelle est la palette de compétence commune à chacun ?

VG : Si je définis la compétence comme la capabilité à mobiliser en situation des connaissances, savoir-faire et savoir-être articulés, pertinents à cette situation, alors je fais le constat que les chefs d'entreprise et les artistes ont en commun d'avoir à mobiliser des compétences stratégiques, d'anticipation, et surtout, de se saisir de la part d'imprévisible des situations pour transformer cet imprévisible en matière sublime.

Pour le chef d'entreprise comme pour l'artiste il y a production d'une oeuvre. L'oeuvre du chef d’entreprise et celle de l'artiste trouvent leurs racines dans l'homme/ la femme qu'ils sont. Séparer l'oeuvre du créateur, c'est la mettre en risque. D'où la difficulté à transmettre ou reprendre une entreprise. Or cela intervient tout le temps, dans la vie des entreprises, et dans celles des oeuvres d'art....

 

FD : Accompagner aujourd'hui avec le Covid ? Comment intervenez-vous ?

Comment sont les dirigeants avec cet avenir incertain et la crise économique et morale actuelle En début d'année 2020, avec le premier confinement, une sorte de sidération s'est emparée de nos clients. J'ai été frappée par cet état de suspension, que pour ma part je n'ai pas vécu, mais dont j'étais spectateur. Nous avons repensé et reformalisé notre ingénierie pour poursuivre les accompagnements à distance. Ce qui jusque-là était l'exception est devenu du moins pour quelques mois la norme. Aujourd'hui, nous intervenons soit en présentiel, soit à distance, soit en modalité mixte.

Il est certain que selon leur secteur d'activité, les entreprises sont impactées très différemment. Il y a les faits (les chiffres notamment...) et l'accueil, le traitement des faits par ceux qui y sont confrontés.

Parmi mes clients, certains se portent bien malgré la crise. Peut-être se porteraient-ils encore mieux sans, comment savoir ...?J'étais hier avec une dirigeante qui va faire en 2020 150% de son CA 2019. Pour une autre dirigeante que j'accompagne , son activité est à l'arrêt ou presque puisque qu'elle opère dans le tourisme et l'évènementiel : nous travaillons à la fois à identifier des pistes complémentaires pour elle à partir de ses aspirations et compétences, et des pistes d'ajustement stratégique pour son entreprise. Son exemple illustre l'importance de l'état d'esprit du dirigeant, et dans son cas, je suis confiante car...elle reste positive, et surtout, elle agit.

 

 

FD : Avez-vous une anecdote sur votre métier que vous aimeriez partager ?

VG ; Ce que j'aimerais partager, c'est ce qui me porte au quotidien : oeuvrer pour que chacun trouve son épanouissement professionnel. Et cela advient quand il se situe à la juste place. Lorsque nous faisons le point quelques temps après une intervention, il arrive que je sois très émue de ce que j'entends : par exemple ce jeune client, Walid, qui m'a dit : " avant de travailler avec vous, je savais nager dans ma piscine. Aujourd'hui, je sais que je peux évoluer partout dans l'océan ".

 

Merci Valérie! 

L'équipe d'ISG Alumni

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.