Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : JEAN-CHARLES ROCHER, ISG 92, DIRECTEUR COMMERCIAL, COMPTOIR MEDICIS-SENAT/MAISON ARTHUS BERTRAND@DRAGO PARIS@JCR, UNE CARRIERE PEU COMMUNE

02 juin 2022 Association
Vue 622 fois

Florence Delsaux : Bonjour Jean-Charles,  quel a été votre parcours depuis votre sortie de l'ISG ?

Jean-Charles Rocher : Bonjour florence ,Promo 92 2 CM 1 j'ai saisi l'opportunité de mon cursus à l'international et plus particulièrement ma 3eme année à New York pour y poursuivre 3 années supplémentaires. J'ai débuté au sein d'une société de conseil franco/américaine pour laquelle j'ai fait des études de marché notamment pour des vêtements pour bébés jusqu'à signer un partenariat avec Weebok (filiale de Reebok) dans la conception de vêtements pour bébés en partenariat avec le Groupe Albert (société de textile en France).

 

 J'ai ensuite été repéré par la Maison REPETTO pour laquelle j'ai en plus d'avoir repris en main la boutique de Broadway mis en place un réseau de 250 distributeurs à travers les Etats-Unis.

 

Ce parcours à l'international m'a permis lors de mon retour en France d'être "chassé" par un cabinet de recrutement pour débuter mon parcours français au sein de la Monnaie de Paris  afin d'y développer l'activité commerciale et plus particulièrement la partie "médailles et décorations" me plongeant alors dans les codes des marchés publics, des relations "politiques", du lobbying,....Un univers très différent de ma précédente expérience américaine mais ou tout était à faire et une véritable découverte me concernant. Une capacité d'adaptation, de négociation et d'observation que je dois inévitablement à mon cursus au sein de l'ISG.

 

Fort de cette expérience très enrichissante tant en terme de produits que de relations humaines, j'ai saisi l'opportunité après 14 années, de mettre à profit cette expérience et mon relationnel pour une autre très belle Maison de luxe, la Maison Arthus-Bertrand ou j'exerce le poste de Directeur Commercial de sa filiale Drago Paris désormais.

 

 

FD : Vous exercez un métier bien singulier pouvez vous nous en parler ?

JCR : "Singulier" est effectivement assez représentatif de mon poste très atypique. Directeur commercial de la Maison Drago Paris, orfèvre designer,  je travaille et me déplace à travers le monde entier pour y rencontrer chefs d'Etat, têtes couronnées, diplomates et ministres afin de leur présenter un savoir-faire français très particulier issu de la bijouterie tout en y associant les codes, décrets, traditions....propres à chaque pays et chaque interlocuteur. Cela se traduit par la réalisation pour près de 50 pays des colliers de présidents que l'on peut voir lors des cérémonies d'investitures mais également les ordres et décorations officielles arborées lors de cérémonies que nous réalisons, des épées d'académiciens, écharpes de maires, cocardes de voitures officielles....jusqu'à la gestion d'une boutique au sein même du Sénat en France.

 

 

 FD :  Qu'est-ce qui vous passionne  dans votre métier parce si on regarde votre parcours on y voit forcément de la passion 

JCR : Effectivement 30 ans après avoir été diplômé de l'ISG, je continue de m'émerveiller tant de par mon métier, des produits que je représente, du savoir-faire que je mets en avant que des interlocuteurs que je suis amené à rencontrer à travers le monde entier. Cette passion et cet enthousiasme à évoluer dans mon poste  ne peuvent exister que si vous savez conserver vos yeux d'enfants et ne jamais oublier votre parcours, vos erreurs, vos succès....

Chaque dossier, chaque client, chaque produit, chaque déplacement est à mes yeux unique et je me dois de le considérer comme tel à chaque fois.

 

 

FD : Quels sont les enjeux que vous rencontrez selon les chefs d'Etat?

JCR : Les enjeux sont multiples à commencer par la promotion du savoir-faire français et de la Maison que je représente, la diplomatie, le lobbying sachant que chaque rencontre ne se finalise pas par un contrat mais contribue au relationnel essentiel dans le développement tant national qu'à l'international de mes activités.

 

Les règles de base restent les mêmes selon qu'il s'agisse du chef de l'Etat Français ou d'un chef d'Etat étranger:

- la concision

- le professionnalisme

- le sérieux

- la confiance

- la parole

 

 

FD : Avez vous un souvenir de l'ISG que vous souhaitez partager avec nous?

JCR : Les souvenirs sont multiples, en retenir un seul serait difficile.  Je reviendrai plutôt sur ce que m'a apporté mon passage à l'ISG. Pour moi ce parcours m'a permis d'ouvrir les yeux sur le monde, les différentes cultures, la richesse de l'humain de l'autre. En plus de me tisser un réseau d'amis - anciens ISG - toujours fidèles j'ai pris confiance, j'ai appris à observer, à écouter, à rassurer, à reformuler, à conseiller... Tout en laissant l'impression à votre interlocuteur qu'il choisit seul et a fait le bon choix.

 

Une expérience essentielle dans mon parcours professionnel et d'homme avec des professeurs aux personnalités différentes véritable reflet de notre société.

 

 Une phrase de St Exupéry qui ne me quitte jamais:

 "Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis"...

 je continue d'apprendre chaque jour et de m'émerveiller de chaque rencontre

 

Merci Jean-Charles pour cet échange ! 

 

Florence




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.