Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : RAPHAEL SACHS ISG 95, COMMERCIAL DIRECTOR THAILANDE ASIAMARINE, YACHT BROKER, UNE CARRIERE INTERNATIONALE ET DE LA PASSION !

30 août 2022 Association
Vue 446 fois

Florence Delsaux : Bonjour Raphaël,  peux tu nous parler de ton parcours depuis ta sortie de l'ISG ?

Raphaël Sachs ; Bonjour Florence, diplômé en 95 mon stage de 3e année se transforme en embauche chez Honda, au sein du service marketing puis en charge d'une partie du réseau de concessionnaires automobiles. Début 2000, Je quitte cette multinationale pour créer ma première start-up dans le secteur tout nouveau à l'époque du e-commerce puis très vite une seconde en conseil en nouvelles technologies. Après les avoir revendues fin 2001 j'entreprends un voyage autour du monde afin de trouver la base de mes prochaines aventures.

Fasciné par l'Asie et son énergie je m'installe à Hong Kong en 2002 et saisis l'opportunité de m'associer dans la création d'un groupe industriel et de distribution dans le secteur des biens de grande consommation. Après l'avoir développé sur une dizaine de pays nous revendons ce groupe fin 2011 au leader mondial du secteur et je continue à diriger pour eux la région Asie Pacifique pendant 3 ans, entre Hong Kong et Tokyo.

Après cette expérience du monde « corporate » je reviens vers l'entreprenariat.  J'exerce alors pendant 4 ans en tant que consultant en business développement, formateur en programmation neuro linguistique, négociation et psychologie des affaires et coach auprès de dirigeants et cadres de la région. Ayant soif de découverte de nouveaux horizons je quitte Hong Kong pour Bangkok, et monte  avec un associé plusieurs « dark kitchens » et une dizaine de restaurants virtuels, juste avant que la pandémie ne frappe l’ensemble de l’économie. Après 2 ans de développement dans une période particulièrement compliquée je laisse les rênes de cette entreprise à mon partenaire pour rejoindre un acteur majeur du yachting - une autre de mes passions - pour reprendre une société installée depuis 30 ans en Thaïlande et développer ses activités de vente, location et services de bateaux de luxe tout en accélérant son intégration au sein de ce groupe international.

 

 

FD : Quels enjeux sont actuellement dans ton activité ?

RS : Le secteur du yachting est l'un de ceux qui se sont développés durant la pandémie. Une forte demande s'est créée dans un contexte d'augmentation des coûts et de raréfaction de l'offre disponible avec un allongement drastique des délais de livraison. La gestion des stocks neufs et d'occasion, le développement dans une région en pleine croissance mais peu éduquée au marché et aux contraintes liées à l'acquisition d'un yacht de luxe ainsi que la différenciation face à une concurrence directe et indirecte très vaste sont les  enjeux majeurs auxquels nous faisons face aujourd'hui.

 

 

FD :  Qu'est ce qui te passionne chaque jour dans ton métier et pourquoi ce choix ?

RS : Comme toujours ce sont les relations avec les personnes. J'ai réussi à m'enthousiasmer en montant de zéro une des plus grosses usines au monde de brosses WC… Le produit est donc pour moi d'une certaine manière accessoire. Cependant, j'apprécie la chance extraordinaire d'évoluer dans un domaine où le quotidien comporte mers cristallines, yachts de luxe et une notion de plaisir omniprésente. Ce qui me passionne? Assister mes clients à acquérir le yacht de leurs rêves et être témoin de la satisfaction que leur procure ce service. Et puis vendre, bien sûr! Au-delà de l'aspect purement financier, j'ai toujours, 27 ans après ma sortie de l'ISG, la même décharge de dopamine lorsque je signe un contrat!

 

 

FD : Comment se passe la reprise post covid ?

RS : Comme indiqué précédemment, notre industrie a plutôt bénéficié de vents favorables pendant le COVID en ce qui concerne la vente de yachts. La reprise tendrait plutôt à ralentir légèrement cette partie l'activité mais la reprise du tourisme, sinistrée pendant 3 ans, permet de relancer l'activité de charter (location).

 

 

FD : Aurais tu un souvenir de l'ISG que tu souhaiterais partager avec nous?

RS : Quelle question difficile! Comment isoler un souvenir parmi les innombrables que je garde de 3 ans à jamais marqués dans ma mémoire? Je mentirais en mentionnant les cours de COG, et si je dois vraiment en garder un, ce serait la campagne BDE en fin de première année et l'élection du bureau dont j'ai été honoré d'être Secrétaire Général en seconde année. 

 

Merci Raphael et à bientôt ! 

 

Florence et l'équipe d'ISG Alumni 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.