Actualités

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : AXEL LUNDY, ISG PROMO 2019, CONTROLEUR DE GESTION CENTRAL RETAIL JAPON @YVES SAINT-LAURENT : LES CHIFFRES ? SA PASSION CAR C'EST A SON SENS LE GOUVERNAIL D'UNE ENTREPRISE !

05 novembre 2023 Association
Vue 1538 fois

Florence Delsaux : Bonjour Axel, tu as fais ton stage chez Deloitte tu as suivi le double cursus international Track en échange à Édimbourg, qu'est ce qui a motivé tes choix pour travailler en finance et peux-tu nous parler de ton cursus à Edimbourg et de ton expérience chez Deloitte Afrique ?

 

Axel Lundy : Bonjour Florence, mon choix de travailler en finance a été influencé par plusieurs facteurs. Tout d'abord, j'ai toujours été attiré par les chiffres et l'analyse financière. J'ai une affinité naturelle pour l’analyse des données financières que j’ai eu de par mes cours à l’ISG.

J'ai également été intrigué par le rôle essentiel que jouent les finances dans la prise de décisions au sein des entreprises. La finance d’entreprise est, comme j’aime le dire, le gouvernail d'une organisation qui permet à ses dirigeants de prendre le bon cap pour l’entreprise.

Mon cursus à Édimbourg à Heriot-Watt University dans le cadre du double cursus international Track a été une opportunité passionnante d'explorer la finance sous un angle international. J'ai pu acquérir une perspective globale sur les marchés financiers, les réglementations et les pratiques commerciales en Europe, en particulier au Royaume-Uni, mais aussi dans des marchés lointains comme la Finance Islamique qui est régie par des règles très différentes de ce que l’on apprend ici. Cette expérience m'a ouvert les yeux sur les nuances culturelles et les défis spécifiques liés à la finance internationale.

Mon expérience chez Deloitte Afrique a été une étape majeure de ma carrière. J'y ai travaillé en tant que contrôleur de gestion. Mon rôle consistait à vérifier les états financiers de notre structure, et plus précisément l’Afrique Centrale, à identifier les risques financiers et à formuler des recommandations pour améliorer leurs pratiques financières.

Travailler chez Deloitte Afrique a été une expérience extrêmement formatrice. J'ai acquis une compréhension profonde des dynamiques financières et économiques du continent africain qui présente des opportunités et des défis uniques. Cela m'a permis de développer des compétences en analyse financière et en gestion des risques.

J'ai également appris à travailler efficacement en équipe dans un environnement diversifié.

En résumé, mon choix de travailler en finance découle de mon intérêt pour les chiffres et l'analyse financière, ainsi que de ma passion pour le rôle stratégique de la finance dans les organisations. Mon cursus à Édimbourg et mon expérience chez Deloitte Afrique m'ont fourni des perspectives internationales et une expérience pratique essentielle pour ma carrière dans le domaine financier.

 

 

FD : Aujourd’hui tu es contrôleur de Gestion chez Saint Laurent donc toujours dans la finance d’une certaine manière, mais dans un secteur totalement différent tu travaillais avec l Afrique aujourd’hui tu es en charge de la région Japon, tu peux nous parler de ce virage et de ton Job au quotidien ?

 

AL : Mon virage vers le secteur de la mode chez Saint Laurent a été une transition passionnante de ma carrière en finance. En tant que contrôleur de gestion, ma principale responsabilité est de superviser les aspects financiers de la région Japon de Saint Laurent. Cela implique une gestion financière complète, de la planification budgétaire à l'analyse des performances en passant par la prise de décisions stratégiques pour assurer la croissance et la rentabilité de la marque dans cette région clé.

Mon travail quotidien comprend la gestion des budgets, la préparation de rapports financiers, l'analyse des résultats financiers et la mise en œuvre de mesures pour atteindre les objectifs financiers fixés. Je travaille en étroite collaboration avec les équipes locales pour garantir que les plans financiers sont alignés sur les objectifs globaux de l'entreprise.

L'une des caractéristiques les plus intéressantes de ce virage est la nature du secteur lui-même. Le retail est un secteur très dynamique, et les axes d’analyses sont complètement différents de ceux que je pouvais avoir chez Deloitte. Cela signifie que mon rôle de contrôleur de gestion nécessite une approche équilibrée entre la gestion financière rigoureuse et la compréhension de l’environnement.

Les décisions que nous prenons en matière de gestion financière ont un impact direct sur la façon dont Saint Laurent peut poursuivre son expansion et sa réussite.

Ce qui est particulièrement motivant dans ce rôle, c'est la possibilité de contribuer activement à la croissance d'une marque de renom dans un secteur aussi captivant.

En somme, mon travail combine les défis financiers aux exigences créatives du secteur de la mode. Cela me pousse à m'adapter en permanence, à travailler en équipe et à prendre des décisions éclairées pour favoriser la croissance de l'entreprise. C'est une aventure professionnelle stimulante et gratifiante.

 

 

FD ;  Qu'est ce qui te motive au quotidien dans ton travail ?

 

AL : Ce qui me motive profondément au quotidien dans mon travail chez Saint Laurent, c'est la possibilité de jouer un rôle essentiel dans le succès de l'entreprise. En tant que garant des chiffres et des performances financières, je suis constamment sollicité pour fournir les informations nécessaires à la bonne prise de décisions par le top management. Que ce soit pour le chiffre d’affaires ou pour les OPEX ou pour des évènements autres tels que des ouvertures de boutiques, l’information financière doit toujours être à jour.

La satisfaction personnelle que je ressens lorsque nous atteignons nos objectifs financiers et que nos efforts contribuent à la croissance de l'entreprise est très plaisante, on sent que nos efforts quotidiens ont une utilité. C'est une sensation d'accomplissement et de validation de mon expertise en finance. De plus, en travaillant avec une équipe talentueuse et dévouée, je suis constamment stimulé par l'échange d'idées, la collaboration et l'apprentissage continu. C'est gratifiant de travailler aux côtés de collègues très impliqués et qui sont toujours là pour aider même quand cela est difficile pour eux.

En résumé, ce qui me motive au quotidien, c'est la combinaison de défis stimulants, de responsabilités importantes et de la satisfaction de travailler avec des collègues qui ont une grande expertise. C'est une aventure professionnelle passionnante qui continue de m'inspirer et de me pousser à exceller.

 

 

FD : Tu travailles actuellement aussi sur la Data chez Saint Laurent quels sont les enjeux de l’analyse de données dans ton secteur ?

 

AL : Le rôle du digital dans le secteur du luxe est devenu de plus en plus essentiel au fil des années. L'enjeu principal réside dans l'exploitation du potentiel des données et des technologies numériques pour transformer l'ensemble de la chaîne de valeur de l’entreprise.

En effet, l’équipe Data ne cesse de grandir chez Saint Laurent, c’est réellement impressionnant.

L’équipe est très bien structurée et il y a des data engineers dédiés à la Finance, ou bien à la Supply Chain et ils vont développer une expertise pour certains domaines.

Les enjeux sont très importants. Nous avons une quantité colossale de données qui permettent de comprendre pourquoi l’entreprise se porte bien ou moins bien. L’objectif est de pouvoir se concentrer sur l’analyse de ces données, c’est pourquoi l’équipe Data est fondamentale à la bonne tenue de l’entreprise.

Chaque contrôleur de gestion de l’équipe projet a la possibilité de travailler sur des projets et nous avançons chacun avec l’équipe Data. En 1 an et quelques mois chez Saint Laurent, je suis réellement bluffé par les progrès qui ont été fait sur ce sujet. Même notre manière de travailler a changé pour certains sujets, c’est dire.

 

 

FDEnfin aurais tu un souvenir à partager pendant tes années ISG ?

 

AL : Si je devais partager un souvenir à l’ISG… j’en ai deux.

Le premier serait les cours de management control avec Monsieur Deschaintre. Son enseignement était non seulement informatif, mais aussi très strict. On devait réellement connaître et comprendre son cours sur le bout des ongles, et ce à chaque nouveau cours. Ses méthodes pédagogiques encourageaient la participation active des étudiants, favorisant ainsi la compréhension approfondie des concepts. Ses retours et sa disponibilité pour discuter des questions complexes ont grandement contribué à mon développement académique et professionnel dans le domaine du contrôle de gestion.

Un autre aspect mémorable de mon expérience à l'ISG était le Project Management à l'ISG, c'était un élément essentiel de ma formation. Les cours de gestion de projet m'ont enseigné des compétences précieuses en matière de planification, de suivi, et d'exécution de projets, compétences qui se sont révélées utiles tout au long de ma carrière. La gestion de projet est un pilier du contrôle de gestion, car elle implique souvent la gestion de projets financiers complexes, des budgets et des ressources.

En résumé, mon expérience à l'ISG a été enrichissante grâce à des enseignants dévoués tels que le professeur Deschaintre, des opportunités d'explorer des intérêts personnels tels que l'association ISG Dit Vin, et une formation solide en gestion de projet. Tout cela a contribué à façonner ma carrière en finance et en contrôle de gestion et m'a permis d'acquérir des compétences qui sont toujours pertinentes dans mon travail actuel chez Saint Laurent.

 

Merci Axel ! 

 

Florence 

 

 




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.