Actualités

Partager sur :
29 mars 2021
Association

PORTRAIT D'ALUMNI : RICHARD BENTZ ISG 85 : DE LA FINANCE AUX RH !

Vue 179 fois

Florence Delsaux : Bonjour Richard,  pouvez vous nous parler de votre carrière depuis votre sortie de l'ISG ?

 

Richard Bentz : Au début de ma carrière, je me destinais à la finance et j'ai eu l'opportunité de réaliser un stage de 3ème année dans la vente, chez Xerox . Suite à une proposition d'embauche en cdi,  je reste et y apprend  la vente B to B , le marketing produit et le management d'équipe commerciale. Au bout de 5 ans, j'ai une proposition de poste  Directeur des ventes dans une société de services IT et suite au rachat par le groupe THALES, je deviens Directeur régional puis Directeur commercial dans une autre filiale du groupe. Les fusions et intégrations me font découvrir le monde des RH (recrutement, systèmes de rémunération, management de la performance, développement et formation)  car j'anime et  pilote des équipes et des offres dans un contexte de changement. Un  cabinet de conseil en RH me propose une collaboration d'Associé alliant à la fois la dimension commerciale et RH. Après 3 ans en conseil RH, un de mes clients Allianz (AGF à l'époque)  me débauche pour devenir Directeur du développement RH dans cette grande entreprise de l'assurance, en pleine transformation, domaine à l'époque totalement inconnu pour moi mais avec un énorme challenge d'harmonisation des différentes politiques RH (recrutement, formation, intégration ,mobilité, rémunération...) puis  je deviens le DRH des Dirigeants et des Hauts potentiels en charge de la gestion/administration et du développement ainsi que la formation au niveau groupe via l'Allianz Management Institute à Munich ou je représente la France  sur 4 entités nationales rapprochées depuis 2 ans.  Lors du  rachat des minoritaires AGF par Allianz, je prends un poste de DRH opérationnel avec l'ensemble des activités  dont la partie sociale ainsi que la responsabilité de chef d'établissement et ce afin d'accompagner la transformation des organisations vers un "target opérating  model" commun à l'ensemble des entités Allianz monde. Après 11 ans, un cabinet de chasse  me challenge pour un poste de DRH Corporate chez EuroDisney (Disneyland Paris ) que j'accepte. Mes missions : donner plus de sens à l'équipe RH, accompagner les projets RH/SIRH, redéfinir et négocier avec les instances représentatives du personnel l'ergonomie du travail , moderniser... j'y passe  6 ans 

Fort de mon parcours et de mes diverses expériences commerciales et RH, j'ai décidé de rejoindre en tant que partenaire un cabinet généraliste de conseil en RH , Fitch Bennett Partners, afin d'accompagner les entreprises dans leurs évolutions et en apportant des solutions  en recrutement, assessment, coaching...

 

 

 

FD :  vous avez évolué dans le secteur des ressources humaines en cette époque de crise sanitaire quels sont les changements radicaux qui sont les enseignements de cette période dans votre secteur ?

 

RB : J'ai quitté la fonction de DRH  avant la crise sanitaire en 2018 , mais vu de ma position actuelle le changement le plus radical est la façon d'organiser le travail au quotidien au  moment ou le « Flex working  » commençait à se mettre en place, surtout dans les grosses entreprise qui  mettaient depuis quelques années des PCA (plan de continuité des activités ) en place.

Cette crise a accéléré la réflexion sur les aspects présentiels et distanciels et les nouvelles façons de travailler. Ce qui a obligé le management à fonctionner différemment avec les collaborateurs. Changement des perceptions, des évaluations, des relations interpersonnelles . Développer la confiance et l'autonomie, la responsabilisation. Toute la chaine humaine de l'entreprise a dû s'adapter.

 

 

 

FD : Quels seront pour vous les enjeux de demain pour les RH ?

 

RB : Certainement la gestion du travail et du temps de travail, le management et le pilotage de la performance (en partie à distance), la motivation, l'attachement et l'engagement des collaborateurs, le développement des compétences pour répondre aux enjeux des nouveaux métiers, des nouvelles façons de travailler et des nouveaux outils digitaux et collaboratifs. Trouver le juste équilibre du présentiel et du distanciel pour les fonctions le permettant.

Attirer les jeunes cadres vers le modèle entreprise de demain, start up oblige car le modèle d'hier les tente de moins en moins si ce n'est pour se former.

 

 

 

FD : Quelles sont pour vous les qualités requises pour ce métier ?

 

RB : Aimer les gens, en être curieux,  communiquer avec authenticité, avoir du relationnel mais ne pas mélanger les genres , être créatif et agile ( une organisation est faite pour évoluer en permanence ) et influer sur les décisions.

Capacité de bâtisseur,  faire marcher son cerveau gauche et droit , avoir du "drive "

 

FD : Avez vous un conseil à donner aux étudiants qui se dirigent vers ce domaine ?

 

RB : Savoir que c'est une fonction ou l'on peut modéliser certaines choses mais on ne pas tout rationaliser ! Connaitre sa capacité d'adaptation et au début (comme souvent) écouter, observer et analyser.

 

Merci Richard !

L'équipe d'ISG Alumni

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.