News

Partager sur :

PORTRAIT D'ALUMNI : DAVID TEKIN ISG PROMO 2021, CHARGE D'AFFAIRES @OPTIMIZE 360° A GENEVE : UN PARCOURS ET UNE VISION DEJA TRES INTERNATIONALE !

06 avril 2024 Association
Vue 738 fois

  • Florence Delsaux : Bonjour David pouvez nous parler de votre parcours à l'ISG depuis que vous êtes diplômé ?

    David Tekin : Bonjour Florence, j'ai intégré l'ISG en troisième année avec le concours passerelle, après un BTS Commerce international. Lors de mes deux années de BTS, j'avais effectué deux échanges semestriels, l'un à Rotterdam et le suivant à Washington DC. Lors de mon Bachelor en management international, j'avais effectué mon échange en Ireland, plus précisément à la Dublin Business School à Dublin.

    Après l'obtention de mon Master PGE spécialité Marketing digital, j'ai intégré une agence marketing spécialisé en SEO/SEA à Genève. C'est une société française, qui s'appelle Optimize 360. Nous sommes une vingtaine avec des âges assez différents, ce qui permet à l'équipe d'avoir une expertise et une expérience sur différents domaines, mais également de prendre en compte l'avis des plus jeunes sur certaines nouveautés (intelligence artificielle, etc.).

     

     



    FD :  Un des fils conducteur dans votre parcours, c'est l’international, vous avez exercé dans plusieurs pays, qu'est ce qui vous a motivé dans ces diverses expériences ?


    DT : J'ai toujours aimé l'étranger, que ça soit pour découvrir différentes cultures, cuisines, religions, et us et coutumes. Je trouve que c'est une chance incroyable de pouvoir visiter le monde. Les pays sont tellement différents les uns des autres, même si on reste sur un même continent. De plus, ce qui m'intéressait, c'était d'apprendre la culture "Business" de ces pays, car plus nous sommes riches en connaissances, plus ça peut être utile dans notre développement professionnel. Actuellement, je travaille à Genève, et Genève est connu pour être une ville avec des personnes qui viennent du monde entier. Donc le fait d'avoir de l'expérience à l'international, permet effectivement d'être plus à l'aise avec les personnes qui viennent d'assez loin ;).

     



    FD : Est ce qu'un pays vous a marqué particulièrement dans ses us et coutumes et sa business étiquette plus qu'un autre et pourquoi ?

    DT : J'aurais dit l'Irelande avant d'avoir travaillé en Suisse, mais maintenant, avec plus de deux ans d'expérience post Master, je n'hésiterais pas à dire la Suisse. On retrouve une mixité culturelle en Suisse très intéressante. Les collègues sont souvent issus de cultures différentes, comme je l'ai déjà évoqué précédemment, donc ça nous façonne une capacité d'adaptation à des environnements très différents.

    En Suisse, la ponctualité est extrêmement importante, que se soit pour les réunions d'affaires, les rendez-vous professionnels ou les événements sociaux. Il est considéré comme impoli d'arriver en retard, donc il est toujours recommandé d'arriver à l'heure ou même légèrement en avance.

    En complément, la Suisse est multilingue, avec le français, l'allemand, l'italien et le romanche comme langues officielles. Il est donc courant de s'adresser aux personnes soit dans leur langue maternelle ou dans la langue la plus couramment parlée dans la région.

    Les négociations en Suisse sont généralement menées de manière méthodique et avec patience. Il est important de faire preuve de respect et d'écouter attentivement les points de vue des autres parties impliquées.

    Pour terminer, la Suisse est experte dans des secteurs assez différents de ceux que j'ai pu voir en Irelande, aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, c'est-à-dire : l'horlogerie et le chocolat. Comme je suis passionné par l'horlogerie depuis petit, j'ai même créé un média dessus à Genève (@genevawatchlovers sur Instagram), j'ai porté énormément d'intérêt à cette industrie, mais aussi à ses us et coutumes, ce qui me permet de vous faire part de mon point de vue sur le sujet de la question.

    @genevawatchlovers sur Instagram

     



    FD :  Dans le secteur où vous exercez aujourd’hui qu'est qui vous motive chaque jour et quels en sont les enjeux et défis à relever selon vous ?

    DT : Je suis depuis plus de deux ans chargé d'affaires, et mes missions sont assez variées. Le chargé d'affaires est souvent chargé de développer de nouvelles opportunités commerciales pour l'entreprise dans laquelle il travaille. Je vais aller rechercher de nouveaux clients, créer des partenariats stratégiques, et explorer de nouveaux marchés. En complément, je suis responsable de maintenir et de développer les relations avec les clients existants. Cela peut impliquer de comprendre les besoins et les attentes, de répondre à leurs questions et préoccupations, et de veiller à ce que les services de l'entreprise répondent à leurs besoins.

    Personnellement, ce qui me motive et ce que j'aime, c'est le développement des affaires, la gestion des relations avec les clients, la négociation des contrats, la gestion de projets, l'analyse du marché et la réalisation des objectifs commerciaux de l'entreprise.

    Et pour terminer, pour ma part, dans le secteur d'activité dans lequel je suis, l'enjeu majeur à relever est le développement des intelligences artificielles. L'IA permet d'automatiser de nombreuses tâches marketing, telles que l'envoi d'e-mails personnalisés, la gestion des réseaux sociaux, la segmentation des audiences, etc. Cela libère du temps pour les spécialistes du marketing afin qu'ils puissent se concentrer sur des activités plus stratégiques et créatives. Donc, en deux ans, j'ai clairement vu mes missions changer et s'adapter à l'émergence de l'intelligence artificielle.

     

     


    FD : Enfin auriez vous un souvenir de l'ISG à partager avec nous et en quoi le parcours suivi à l’ISG vous sert dans votre parcours professionnel ?

    DT : Mes années d'études à l'ISG sont juste inoubliables, que ça soit les profs, les souvenirs avec les camarades de classe, ou les échanges à l'étranger. Petite pensée à Madame Audrezet, clairement la meilleure prof que j'ai eue de ma vie, donc un grand merci depuis la Suisse pour elle ! Et pour terminer, l'ISG m'a été très utile grâce au réseau d'Alumni, notamment sur LinkedIn, qui me permet de participer à des événements, même ici à Genève. Donc de rencontrer des anciens diplômés, qui travaillent aussi comme moi en Suisse. C'est super intéressant de ne pas se sentir délaissé après la sortie d'école. On a plus l'impression d'être une grande famille, même si on n'a pas suivi les mêmes parcours, et même si on travaille dans des secteurs d'activités différents, c'est super intéressant de se réunir de temps en temps afin d'échanger sur divers sujets.

     

    Merci David ! 

    Florence 

 




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.